Contrat triangulaire

L’accompagnement professionnel se construit dans une relation entre 3 partenaires : l'entreprise (commanditaire), l'intéressé (demandeur), le consultant (coach). Ce contrat se réduit à 2 parties dans le cas présent puisque c'est le dirigeant lui-même qui demande un accompagnement.

L’accompagnement professionnel est une opportunité de ressources accordée à cette personne. Ses besoins sont donc au centre, au cœur de cette intervention.

L’accompagnement professionnel a un objet explicite qui peut être nommé dans le contrat.

Mode d’intervention de nos séances de coaching d’entreprise

Le nombre de ces séances est variable : généralement de 1 à 3 heures à une demi-journée, voire même une journée.

Durée totale : de 10 heures à 30 heures selon l’objectif recherché.
Parfois, on pourra même proposer une unique séance centrée sur un besoin précis.

Nous proposons a priori un module de 10 H en 5 séances de 2 H. Ainsi, la personne a le temps de cheminer pour engager son processus de changement.

Lancement et clôture de l’accompagnement professionnel

Le consultant propose en amont une rencontre entre les différents partenaires. Un temps de clôture commun présente aussi de l’intérêt.

Finalité de ces échanges : expliciter le contrat et resituer l’accompagnement dans la problématique globale de la structure.

Si le bénéficiaire est le dirigeant de l'entreprise, il n'y a pas, évidemment, de rencontre tri-partite ; le consultant engage directement avec lui le premier entretien ci-dessous.

Coaching d’entreprise : le premier entretien

C’est la séquence initiale de prise de contact qui détermine entre le consultant et la personne, le contenu de cet accompagnement professionnel. Cette première étape ne comporte pas d’obligation de poursuivre.
Cet accompagnement professionnel va s’attacher en général à explorer un thème parmi de multiples intérêts : management, délégation, leadership, gestion de conflits, système de motivations, affirmation de soi, organisation, résolution de problèmes, communication, dysfonctionnements...

Cadre de référence du consultant

Lors du coaching d’entreprise, le consultant mobilise des savoir-faire issus de sa formation initiale, d’expériences professionnelles, et d’une démarche de développement personnel.

Il respecte le secret professionnel.

Pour lui, l’autonomie et la responsabilité de chaque personne dans ses projets de vie notamment professionnelle sont des valeurs humaines essentielles.

Il met en place un dispositif de travail participatif, conduit le processus relationnel, veille à nommer les phénomènes observés, « verbalise » les concepts ou éclairages utilisés, pour faciliter l’appropriation, la modélisation, l’autonomie de la personne.

Il peut refuser un accompagnement professionnel pour des raisons touchant à l’entreprise, au demandeur ou à lui-même.